Gibraltar (de l’arabe Jabal Tariq (جبل طارق), « le mont de Tariq » du nom de Tariq ibn Ziyad), est un territoire britannique d’outre-mer, possession du Royaume-Uni depuis 1704, situé en Europe du sud, plus précisément au sud de l’Espagne, en bordure du détroit de Gibraltar qui relie la Méditerranée à l’océan Atlantique. Une grande partie du territoire comprend l’immense Rocher de Gibraltar.

Les Britanniques ont maintenu dans le passé une présence militaire importante à Gibraltar. Cette présence est à présent réduite, mais il en reste encore beaucoup de traces. Bien que la majorité de sa population y soit opposée, Gibraltar est revendiqué par l’Espagne. La question de Gibraltar est une cause majeure de dissension dans les relations hispano-britanniques.

Gibraltar fait partie de l’Union européenne mais certaines lois n’y sont pas appliquées.

L’aéroport de Gibraltar a pour code LX, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports.

Le territoire de Gibraltar comporte plusieurs sites ayant été occupés par les Néandertaliens. Le site de Forbe’s Quarry a d’ailleurs livré en 1848 le premier crâne correspondant à cette espèce, qui n’a toutefois été reconnu comme tel qu’après la découverte du site éponyme dans la vallée de Neander en Allemagne. Le site de la Grotte de Gorham a également livré des industries moustériennes qui pourraient être parmi les plus récentes.

Avant la conquête musulmane, le Rocher de Gibraltar était appelé Mont Calpé. D’après la mythologie grecque, c’est Héraclès qui a érigé les colonnes d’Hercule composées des deux promontoires séparant l’Afrique de l’Europe : le mont Calpé en Europe et le rocher Abyla en Afrique. Dans l’antiquité grecque, le rocher est aussi associé à Briarée, un des Hécatonchires.

Au début du VIIIe siècle, dans le cadre de la conquête musulmane de l’Espagne wisigothique, le chef Tariq Ibn Ziyâd y établit une tête de pont en Europe, donnant son nom au Rocher.

Le site fut conquis en 1309 par le royaume de Castille, puis repris par le général mérinide Abu Malik en 1333 expulsant les Castillans. En 1374 les Mérinides cèdent le rocher au royaume de Grenade. Gibraltar est définitivement reconquis par Ferdinand V en 1462.

Ce territoire espagnol fut pris par les forces anglo-néerlandaises de l’amiral George Rooke le 25 août 1704 et sa propriété est confirmée et reconnue par l’Espagne par les traités d’Utrecht de 1713.

En 1805, une épidémie de fièvre jaune tue un tiers des Gibraltariens.

La frontière entre l’Espagne et le Rocher est fermée en 1966 pour ne rouvrir que le 1er janvier 1985 à minuit.

Le territoire a une superficie de 6,543 km2. Il possède une frontière terrestre avec l’Espagne longue de 1 200 mètres, et 12 kilomètres de côtes : il y a deux côtes, la côte Est (East Side), où se trouvent deux baies, Sandy Bay et Catalan Bay, et la côte Ouest (West Side), où vit la majorité de la population.

Comme pour tout territoire britannique d’outre-mer, la reine Elizabeth II est le chef de l’État ; elle est représentée par le Gouverneur de Gibraltar. Le Royaume-Uni a gardé les responsabilités concernant la défense, la politique étrangère, la sécurité intérieure et les questions économiques. Le rôle du gouverneur est surtout symbolique : il ne participe pas à l’administration du territoire. Le Gouverneur nomme après les élections le Gouvernement. Il est responsable de la défense et de la sécurité à l’intérieur de Gibraltar (la Royal Gibraltar Police).

Le Gouvernement de Gibraltar est élu pour quatre ans. Le Parlement de Gibraltar est composée de 15 membres élus.

La garnison militaire est fournie par le Régiment royal de Gibraltar, à l’origine une force de réserve qui a été placée sur l’établissement permanent de l’armée britannique en 1990. Le régiment comprend des soldats à plein temps et à temps partiel recrutés sur place, ainsi que des militaires de carrière britanniques en provenance d’autres régiments.

La marine royale maintient un escadron. L’escadron est responsable de la sécurité et de l’intégrité des eaux territoriales britanniques de Gibraltar (BGTW). La base est appelée Rooke par les habitants de Gibraltar en l’honneur de George Rooke qui s’est emparé du rocher au détriment de l’archiduc Charles (prétendant au trône espagnol) en 1704. Elle est une base importante pour l’OTAN, les sous-marins nucléaires britanniques et des États-Unis s’y ravitaillant fréquemment. Les bateaux de la marine espagnole ne se ravitaillent cependant pas à cet endroit.

La base de la Royal Air Force (RAF) à Gibraltar fait partie du Régiment royal de Gibraltar. Bien que les avions ne soient pas de manière permanente postés à Gibraltar, de nombreux avions de la RAF font des visites régulières.

On pense que le rocher est une base d’écoute de ROEM pour les télécommunications en direction de l’Afrique du Nord, et en raison de son emplacement stratégique elle reste toujours une base principale pour la NSA et pour le Government Communications Headquarters.

Il y a trois partis représentés au Parlement : les Sociaux-démocrates de Gibraltar, le Parti travailliste-socialiste de Gibraltar et le Parti libéral de Gibraltar.

Gibraltar fait partie de l’Union européenne depuis 1973, conformément au traité d’adhésion du Royaume-Uni, mais n’est pas impliqué dans certains accords, tels que l’Union douanière et la Politique agricole commune.

Le plus important problème est la demande permanente de l’Espagne concernant le transfert de ce territoire. Les partis politiques et une grande majorité des habitants y sont opposés.

Gibraltar est toujours sur la liste officielle des territoires à décoloniser selon l’ONU.